Contactez-nous !

 

Vous avez une bonne plume ?

Vous êtes un artiste, une maison d'édition, un label, un centre d'arts ?

Nous sommes toute ouïe !

438-794-0117

Inside & Somewhere Else

Blog artistique

ENNEMI: Est-ce vraiment l'autre? Ou comment se tenir en plein centre des plus longues guerres.

Courts métrage-vidéo\Shorts-videos

ENNEMI: Est-ce vraiment l'autre? Ou comment se tenir en plein centre des plus longues guerres.

nelson mederik

                                                               Source: Centre Phi

                                                              Source: Centre Phi

Si vous avez un téléphone intelligent, pendant la lecture de cet article, commencez le téléchargement de l'application pour pouvoir l'expérimenter. Voici le lien direct pour Apple ainsi que pour Androïde. 

 

 

Quand journalisme, techno et science font des p'tits

 

Expérience virtuelle et augmentée, Ennemi nous propose de s'immiscer au sein les guerres de gangs du Salvador, de la guerre civile en République démocratique du Congo et du conflit israélo-palestinien pour faire naître un autre point de vue, plus central... en nous plaçant justement en plein coeur de ces conflits.

De chaque côté de nous, physiquement et avec grande proximité (c'était réellement troublant!), un ennemi et nous. Leur maniérisme, leurs mouvements, cette corporalité sont réellement perturbants. Vraiment réelle ! Nous recevons leurs révélations, les raisons qui les ont poussés à prendre part à ces conflits, leurs craintes, leurs réalités, leurs inquiétudes, leurs rêves... et c'est vachement bouleversant.

Projet du photojournaliste et correspondant de guerre Karim Ben Khelifa, présenté en collaboration avec l'ONF et Phi, nous arrive en version longue et complète après une maturation de plus de 4 ans. Comment dans une réalité quotidienne où rien ne nous fait plus rien... comment arriver à toucher, et réellement offrir la possibilité aux gens de se sentir impliqués ? Karim semble avoir trouvé la bonne porte : en les mettant en plein centre de ces face-à-face armés. En humanisant les combats. 

 

                                                                   Source: Centre Phi 

                                                                  Source: Centre Phi 

 

La visite

 

Armés d'un casque de RV et d'un sac à dos contenant un ordinateur, nous sommes amenés à suivre au travers de 3 pièces virtuelles ce parcours pour aller à la rencontre de ces combattants ennemis. La narration de Karim Ben Khelifa qui dirige les entrevues nous permet cette incursion très personnelle dans la vie et les aspirations des opposants.

Enfants soldats, familles décimées... les affres des guerres ne sont certes pas surprenantes, mais de le vivre en face à face, avec ces derniers qui s'adressent à nous directement, qui bougent et vivent réellement (enfin, virtuellement, mais on s'y croit vraiment) rend l'empathie encore plus vibrante et possible. On se met à leur place, dans notre petit confort nord-américain où rien de tout ceci n'est possible.

Ces conflits, nous n'arrivons même plus à réellement les entendre aux infos, car la surdose de leur présence rend ces conflits si lointains, distants, confus. C'est là où réside tout le brio de cette expérience. Pour faire une différence, il faut se sentir impliqué, de très proche. 

 

Pour vous permettre de saisir l'étendue de l'expérience, voici la bande-annonce :

 

 

Engagement

 

Est-ce la nouvelle bonne façon de proposer la compréhension des conflits mondiaux ? De vivre le documentaire ? Né d'une certaine frustration face à cette nouvelle génération qui ne semble plus vouloir se diriger vers le journalisme, Karim Ben Khelifa cherche le canal par lequel il pourra les atteindre. Convaincu que, proposée en format papier ou plus traditionnelle, l'implication face à ce qu'il tenait à livrer ne serait pas la même, il invite ici le public dans une expérience où il est beaucoup plus significativement présent et engagé avec le format immersif proposé.

Pourquoi ces combattants ont-ils accepté de se livrer à lui, dans les pires moments de leur vie ? Karim croit qu'ils ont espoir que leur message sera porté à bon port entre ses mains de journaliste. Que cela fera une réelle différence. Karim souhaite en faire une forme d'intervention journalistique; retourner dans ces lieux et présenter ce grand résultat à ceux qui seront sans doute appelés à prendre les armes sous peu. Réhumaniser l'autre pourra peut-être offrir la possibilité de réels changements...  

En tout début d'expérience, nous avons à remplir un questionnaire qui déterminera la fin de notre aventure. Parti pris émotionnel ? Chacun aura une fin différente également grâce aux réactions enregistrées tout au long de la visite. 

 

C'est à travers les récits que nous comprenons le monde, mais grâce aux expériences que nous nous en souviendrons.
K.B.K. 
 

Nécessité 

 

À la sortie de l'expérience, je devais me retenir de crier que les groupes scolaires doivent amener leurs jeunes ici, c'est manifestement une grande nécessité. Bousculons notre façon de recevoir et de comprendre ces conflits armés, mais également notre façon de les aborder avec la jeunesse.

Le journaliste me confirme qu'à Paris, beaucoup de groupes scolaires sont venus... souhaitons que les profs du Québec soient en ce moment même en train d'organiser le tout. Beaucoup plus candides, ouverts et objectifs, il fait nul doute que c'est par eux qu'un regard différent sera posé sur ces conflits et que nous pourrons peut-être rêver d'une fin prochaine. 

Combattant_JeandeDieu_Patient01-1.jpg

 

Les combattants

 

Tous encore en vie, certains d'entres eux ont vu le résultat de ce bouleversant projet. Certains le verront peut-être... Abu, Gilad, Jean de Dieu, Patient. Amicar et Jorge ont accepté de s'ouvrir, de se livrer. Ces participations ne sont-elles pas signe d'espoir, ce désir de se faire comprendre, de communiquer? À la fin de l'expérience, selon nos réactions pendant l'expérience, un des combattants vient nous livrer son message qu'il souhaiterait adresser à son opposant... ciel que j'aurais voulu entendre toutes les versions de chacun. Savaient-ils au moment d'enregistrer ce message à l'autre que de l'autre côté, celui qui attaque et qui tue ceux qui lui sont chers, que peut-être il l'entendrait ?

L'ont-ils entendu ?

JE l'ai entendu.

Nous l'entendons.

La finale est porteuse de tant d'ouverture et de possibles...

 

                                                   Source: site internet officiel

 

Faire l'impossible

 

Comment cela est-il même possible à imaginer, avec une équipe, avec l'équipement requis, en plus des défis de terrain de ces lieux en guerre, l'enregistrement de ces témoignages et la captation physique de ces participants ?!!? En fouillant sur leur site officiel  j'ai découvert leur journal de bord qui impressionne tout autant que l'expérience elle-même.  

Le site officiel mérite le détour, regorge de contenu extra et nous permet d'enfoncer un peu plus le pied dans cette nouvelle porte fraichement ouverte. 

 

                                                                Source: Centre Phi

                                                               Source: Centre Phi

L'application 

 

Brillantissime façon de faire rayonner encore plus ce grand projet: l'application. Tout comme dans l'expérience vécue, au démarrage de l'application Ennemi vous aurez à répondre à quelques questions. Vous rencontrerez les 6 combattants que je viens tout juste de connaître. Vous vivrez la réelle expérience telle que je l'ai reçue, la proximité en moins, mais le message est livré avec autant de puissance.

Quel outil incroyablement riche à faire découvrir à tous, facilement accessible dans les écoles. J'espère que les lecteurs enseignants sont en ce moment même en train de mettre ces conflits et cette nouvelle façon de les concevoir dans leurs prochains plannings ! Je crois que c'est "rated" 12 ans et plus. Certains détails peuvent ne pas convenir à un public plus jeune. 

Une merveille d'application développée par le studio montréalais DPT et l'ONF

 

Ennemi est présenté jusqu'au 10 mars 2018 au Centre Phi en français ou en anglais. Pour acheter vos billets directement, voici le lien. 

 

Pour ne rien manquer sur les suites de ce grand projet, je vous suggère leur page facebook et le compte instagram. Votre application doit être prête à utiliser... que cette expérience soit aussi déterminante pour vous qu'elle le fut pour moi ! 

 
* Merci tout spécial à Karim Ben Khelifa pour sa générosité de l'entrevue et sa présence lors de la présentation média. 

Karim Ben Khelifa

Karim Ben Khelifa a été correspondant de guerre pour des publications telles que Le MondeSternVanity FairThe New York Times Magazine et Newsweek, en Palestine, en Irak, en Afghanistan, en Somalie, au Soudan du Sud, au Cachemire, au Liban, en Iran, en Corée du Nord, en Libye, en Égypte, etc. Il a vécu au Yémen, à New York, à Paris. Il partage aujourd’hui son temps entre Boston et Berlin.

Membre de l’Observatoire du photojournalisme du ministère français de la Culture et de la Communication, il a d’abord lancé ce projet avec Portraits of the Enemies, exposé au Victoria and Albert Museum de Londres, puis aux 19e Rencontre des correspondants de guerre de Bayeux. Dans le cadre du développement d’Ennemi, Karim Ben Khelifa a été artiste invité à l’Open Documentary Lab du Massachusetts Institute of Technology (MIT) de 2013 à 2015. Il est membre invité du Comparative Media Studies Program et du Computer Science and Artificial Intelligence Laboratory (CSAIL) du MIT depuis juin 2015. *source Phi.